Site Natura 2000 "Liset de Hount Blanque"

Natura 2000 est un réseau d’espaces naturels constitué à l’échelle de l’Europe afin de préserver la biodiversité (habitats et espèces).

Le site Natura 2000 « Liset de Hount Blanque » est situé entre les vallées de Gripp et de Lesponne. Il s’étend sur 4 059 ha sur Bagnères-de-Bigorre, Beaudéan et Campan et sur des propriétés collectives gérées par la Communauté de Communes de la Haute-Bigorre.

Les pelouses, les prairies et les landes représentent l’enjeu fort du site. Elles occupent près de 80% de la surface totale du site, et sont majoritairement constituées d’habitats d’intérêt communautaire. L’activité pastorale, en lien avec la gestion de ces milieux, est donc particulièrement concernée par la mise en œuvre du Document d’Objectifs dont les actions sont les suivantes :

- Gestion (agricole, sylvicole ou autre…)

- Suivi, amélioration des connaissances, expérimentation

- Information, sensibilisation, communication

- Animation, coordination

Ce site est classé en Zone Spéciale de Conservation au titre de la directive Faune Flore Habitat, on y trouve :

- 20 types d’habitats naturels d’intérêt communautaire, dont quatre d’intérêt prioritaire à l’échelle européenne

- 4 espèces animales d’intérêt communautaire : Desman des Pyrénées, Barbastrelle d’Europe, Grand Rhinolophe, Petit Rhinolophe

- 1 espèce végétale d’intérêt communautaire : Buxbaumie verte

Cette Buxbaumie verte se trouve notamment en forêt communale de Campan sur le canton du Mourgoueilh.

Il s’agit d’une mousse que l’on rencontre sur les bois en décomposition au sol dans les hêtraies sapinières, principalement sur le sapin. C’est une espèce considérée comme rare à l’échelle européenne et indicatrice de vieilles forêts peu exploitées du fait de ses exigences écologiques et de sa faible capacité de dissémination. Cette espèce est protégée au niveau national.

Dans une partie de la parcelle forestière n°106 (au-dessus du Peyras), l’arrêt de tout prélèvement de bois permettrait d’améliorer l’habitat d’espèces protégées (dont la Buxbaumie verte, mais également de chauves-souris), et de préserver la tourbière adjacente, qu’il serait obligatoire de traverser pour débarder les bois exploitables dans cette zone.

Les bois considérés comme sénescents ont dépassé l’âge d’exploitabilité couramment retenu dans la sylviculture classique et montrent des signes de dépérissement. Il s’agit en général d’arbres âgés, de gros diamètre, présentant des altérations ou des singularités qui peuvent constituer des micro-habitats, c’est-à-dire des milieux support de vie renfermant une grande diversité d’espèces qui participent au bon fonctionnement et à l’équilibre de l’écosystème forestier.

Dans le cadre du réseau Natura 2000, le maintien d’arbres ou la création d’îlots de sénescence peut faire l’objet d’une contractualisation entre le propriétaire et l’Etat. Ces îlots ne feront l’objet d’aucune intervention sylvicole et les arbres pourront boucler leur cycle de vie et produire à terme du bois mort très intéressant du point de vue écologique. Dans ce cas, les frais de mise en œuvre ainsi que les pertes économiques dues à l’immobilisation des bois sont indemnisés pour une garantie de non exploitation sur au moins 30 ans.

La commune de Campan a souhaité s’engager dans cette démarche afin de permettre l’expression des cortèges floristiques et faunistiques liés aux vieux bois et de préserver la tourbière voisine.


Raccourci Gauche

  •  home
  •  back